Contexte

Dans les hôpitaux, la résistance aux antibiotiques des bactéries de type staphylocoque doré est sans doute liée à un état de dormance dans lequel les bactéries se plongent en cas de milieu toxique pour elles. Or, il est important de trouver de nouvelles solutions pour rendre les traitements anti-bactériens efficaces et éradiquer les maladies nosocomiales.

 

Projet

Le projet consiste à étudier les mécanismes de dormance, chez la bactérie en milieu toxique, et à s’appuyer sur les dernières découvertes faites sur la bactérie Caulobacter Crescentus, avec les mécanismes complexes de toxine/antitoxine que ces pathogènes emploient pour résister aux bactéries. Il s’agit d’en analyser les similitudes avec la bactérie Saphylococcus Aureus.

 

Chefs de projet

Professeur Patrick Viollier, Département de microbiologie et médecine moléculaire, Faculté de médecine, Université de Genève

Docteure Adriana Renzoni, Biologiste, Service de médecine de laboratoire, Département de médecine génétique et de laboratoire, Hôpitaux universitaires de Genève