Contexte

La stéatose hépatite alcoolique est une maladie du foie qui touche environ 100 personnes par an aux HUG. Une petite majorité des patients parvient à guérir grâce à un traitement stéroïdien, limitant l’inflammation causée par la maladie. L’autre partie est résistante aux traitements et près de la moitié de ces patients meurent dans les 6 mois, développant une fibrose puis une cirrhose.

 

Projet

Le projet propose de tirer profit des premiers résultats de régénération du foie obtenus chez la souris pour proposer un nouveau traitement, en collaboration avec l’EPFL. L’idée est de transplanter chez la souris des cellules souches du mésenchyme encapsulées. Ces cellules ont en effet la capacité de sécréter des facteurs anti-inflammatoires permettant  au foie de se régénérer. Cependant, ces cellules transplantées sont très vite éliminées par le système immunitaire de l’hôte, limitant leur capacité à agir. En injectant ces cellules souches encapsulées dans des sphères à des souris ayant subi l’ablation des 2/3 du foie, on a pu observer une régénérescence du foie, sans fibrose. Le projet propose donc de prélever des cellules-souches mésenchymateuses chez les patients et de tester leur résistance chez la souris, ainsi que leur effet positif dans la régénération du foie, une fois ces cellules encapsulées dans des sphères.

 

Chefs de projet 

Docteure Sophie Leboube Clément, Biologiste, Département de pathologie et immunologie, Faculté de médecine, Université de Genève.
Docteur Raphael Meier, Médecin chef de clinique, Service de chirurgie viscérale, Département de chirurgie, Hôpitaux Universitaires de Genève.

Galerie Photo