Contexte

Un des défis les plus importants de la réadaptation cardio-vasculaire après un infarctus est d’aider les patients à intégrer des changements dans leurs habitudes de vie, en particulier en poursuivant une activité physique régulière de manière durable. Dans ce contexte, la Fondation a soutenu plusieurs projets qui ont rencontré un franc succès, avec un défi sportif accessible. Cependant, des efforts supplémentaires doivent-être faits sur la motivation du patient à adopter des comportements adaptés. Ainsi, moins de 5 % des patients ayant participé à une réadaptation cardio-vasculaire de phase 2 se sont inscrits à l'un des deux groupes de maintenance cardio-vasculaire du canton de Genève. 

 

Projet

Ce nouveau projet propose de professionnaliser la réadaptation de phase 3 en encadrant le patient durant des activités physiques régulières avec l'appui d'un médecin et d'un physiothérapeute, sur le site de Beau-Séjour. Son nom à l’interne est EURECA: Ensemble Unis pour la REadaptation Cardiaque.

 

Chef de projet

Monsieur Philippe Sigaud, Infirmier chargé de mission, Service de cardiologie, Département des spécialités de médecine, Hôpitaux universitaires de Genève