Contexte

L’Accident Vasculaire Cérébral (AVC) est la première cause de handicap dans le monde. Seulement 15% des personnes qui présentent une hémiparésie suite a un AVC récupèrent la fonction de préhension. La neurorééducation précoce joue donc, ici, un rôle fondamental. Elle a montré son efficacité sur la récupération fonctionnelle après AVC, et ce, pour tout patient cérébrolésé. La qualité de la préhension dépend beaucoup des capacités d’ouverture de la main car les patients hémiparétiques présentent en majorité des difficultés au lâcher d’objets ou dans son approche.

 

Projet

Le projet propose d'acquérir deux orthèses de neurostimulation Bioness 200 qui favorisent la rééducation pour la fonction de préhension. Ces équipements ont fait leurs preuves en Amérique du Nord depuis une décennie et sont utilisés en complément des thérapies par de nombreux neurorééducateurs. Pour les 800 personnes touchées à Genève chaque année par un AVC et accueillies au sein de l’unité neurovasculaire des HUG,  le projet favorise une prise en charge précoce des troubles sensorimoteurs, avec le soutien de thérapeutes chevronnés et une technologie de pointe, tout en aidant le patient à rester acteur de sa maladie.

 

Chef de projet

Monsieur Fabien Albert, Responsable d'équipe, Service de neurorééducation, Déépartement des neurosciences cliniques, Hôpitaux universitaires de Genève