Contexte

Les TOC (pour « troubles obsessionnels compulsifs») se caractérisent par des pensées intrusives et répétitives et un comportement ritualisé. Les malades sont obsédés par différentes choses: la propreté, l’ordre, la symétrie, etc. Pour tenter de combattre leurs anxiétés, ils effectuent des rituels de lavage, de rangement, de replacement des objets, de vérification… Dans les cas graves, cela entraîne une incapacité à mener une vie familiale, sociale ou professionnelle normale. 30% des patients ne réagissent pas aux traitements qui associent souvent une thérapie comportementale et la prise d’antidépresseurs. De récentes études suggèrent que les symptômes pourraient être liés au dysfonctionnement des connexions neurales dans le cortex. Il s’agit donc de réactiver les signaux électriques dans la zone cérébrale concernée.

 

Projet

Ce projet de recherche consiste à stimuler l’amygdale cérébrale par la lumière selon un protocole utilisé sur des souris et à analyser les résultats de cette stimulation sur leur comportement. Il utilise un dispositif médical qui délivre une stimulation électrique soigneusement contrôlée, selon une méthode déjà utilisée avec succès pour traiter la maladie de Parkinson et le syndrome de Gilles de la Tourette. Sur la base des résultats obtenus, un nouveau protocole thérapeutique sera développé pour l’homme.

 

Chefs de projet

Professeur Christian Lüscher,Médecin hospitalo-universitaire, Service de neurologie,  Département des neurosciences fondamentales, Hôpitaux universitaires de Genève

Professeur Luc Mallet, Professeur associé, Département de psychiatrie, Faculté de médecine, Université de Genève