Contexte

Lancée en 2007, la Journée de l'Innovation des HUG est une occasion de faire connaître des projets initiés par les collaborateurs des HUG et de l'UNIGE en créant une passerelle entre le monde hospitalier et le monde économique.
A chaque édition, un Prix de l'Innovation est décerné, et deux autres projets sont récompensés par des trophées. Un prix "Coup de coeur du jury" est également attribué.
La sélection des lauréats est assurée par le Comité scientifique de l’innovation, sous la présidence du Professeur Karl-Heinz Krause. Un jury composé d'une quinzaine de membres – partenaires extérieurs, spécialistes en innovation médicale, représentants du corps médico-soignant – détermine les finalistes. Le choix des projets primés se base sur des critères précis, où le bénéfice pour les patients et pour l’institution sont également pris en compte.

 

Projet

En 2017, pour la 4ème fois, la Fondation Privée des HUG a participé à cette 11ème édition, où dix-neuf projets étaient présentés, en finançant trois des prix, dont le fameux Prix Innovation 2017.
Celui-ci a été décerné au projet mené par le Professeur Jean-Charles Sanchez et Madame Linnéa Lagerstedt, du Département des sciences des protéines humaines de l'UNIGE. Leur projet vise à développer un marqueur capable de déterminer pour une personne victime d'un traumatisme crânien si un CT-scan est utile ou non. Il implique des aspects économiques évidents car dans la pratique, 90% des CT-scans se révèlent négatifs et entraînent des attentes inutiles aux urgences. 
Le meilleur poster scientifique, également récompensé par un prix de la Fondation privée des HUG, a été celui de x-Motion, une interface pour les personnes paraplégiques utilisant les mouvements du visage pour interagir avec un ordinateur, mise au point par les Drs Ferran Galán et Tomislav Milekovic. 
Enfin, le Coup de coeur, Prix de la Fondation privée des HUG, a été décerné au projet d’un «support mural pour les gants, masques, surblouses, produits désinfectants mains et surface », imaginé par Mesdames Doris Abbyad Conne et Maryline Vionnet. Ce nouveau support, peu encombrant et plus sûr que les chariots à roulettes, hygiénique, ergonomique et économique, est parfaitement adapté aux besoins des unités de soins. Un prototype a été réalisé en collaboration avec une entreprise suisse et 300 de ces supports sur mesure ont été installés dans les bâtiments d'hospitalisation Gustave Julliard et Bellerive. 

Galerie Photo