Contexte

Le Service de neurologie des HUG a développé des applications pour deux pathologies bien distinctes: la sclérose latérale amyotrophique (SLA), maladie dégénérative qui affecte les neurones moteurs, et l’AVC. 
Dans le cas de la SLA, il s’agit de favoriser l'entraînement des connections cérébrales par des exercices simples et adaptés, car les patients perdent non seulement leurs capacités motrices  mais également la parole et la possibilité de communiquer, ce qui entraîne rapidement un isolement social. Il est avéré que l'exercice régulier du cerveau permet de retarder la progression de la maladie, en particulier la perte du langage. 
En ce qui concerne l’AVC, il existe aux HUG un programme d’enseignement thérapeutique pour les 800 à 1’000 personnes qui en sont victimes chaque année dans le canton de Genève. Après un AVC, le risque de récidive est 12 à 40% au cours des 5 premières années et maximal dans les premiers jours qui suivent l’événement. Le programme offre une interactivité entre les patients et les soignants, qui permet de prévenir toute récidive, et d'effectuer les bons gestes au bon moment pour limiter les conséquences d’une attaque cérébrale.
 

Projet

Le projet consiste à fournir aux patients «SLA» et «après AVC», des tablettes interactives contenant l'ensemble des applications HUG favorisant la prise en charge de ces deux pathologies : d’une part afin de retarder l'évolution de la maladie, en particulier la perte du langage, et d’autre part afin de limiter les risques de récidives. 

 

Chef de projet

Monsieur Fabien Albert, responsable d’équipe,Service de neurorééducation. Département des neurosciences cliniques, Hôpitaux universitaires de Genève