Contexte

La prévalence des médecins internes en difficulté est suffisamment importante pour que les superviseurs soient formés à les identifier de manière précoce, à diagnostiquer leurs difficultés et à les accompagner ou les orienter pour les aider à surmonter celles-ci, tout en garantissant la qualité des soins prodigués aux patients. 

 

Projet

Le projet consiste à mettre en place le second volet du projet, financé par la Fondation, sur la formation des formateurs. Il s'intéresse spécifiquement aux jeunes médecins internes et à la détection de leurs troubles.

 

Cheffe de projet

Docteure Noëlle Junod-Perron, Médecin adjointe agrégée, Institut de médecine de premier recours, Hôpitaux Universitaires de Genève