Février 2019, première mondiale : des chercheurs d’UNIGE démontrent une conversion cellulaire possible dans le pancréas pour faire produire de l’insuline par des cellules qui n’y étaient pas destinées. Cette avancée pourrait compenser, lors d’un diabète, la perte ou le dysfonctionnement des cellules produisant naturellement cette hormone. 

La découverte vient également bousculer le fondement de la biologie cellulaire qui, jusqu’à présent, annonçait que les cellules, une fois différenciées, restaient figées dans l’identité qu’elles ont acquise. Cette étude démontre une transformation possible de leur rôle. 

Le professeur Pedro Herrera et son équipe de la Faculté de médecine de Genève avaient déjà démontré cette capacité de régénération chez la souris. Les chercheurs ont obtenus le même résultat sur des cellules humaines. 

La Fondation privée des HUG soutient cette étude depuis 2015, le projet en détail

Pour en savoir plus : 

Le communiqué de presse de l'UNIGE

L'article scientifique de la revue Nature.