Snapp, première application mobile d'aide à la décision médicale pour identifier les serpents venimeux en cas de morsure. Les morsures de serpents sont reconnues par l’OMS comme un problème de santé majeur dans le monde : 120 mille décès et 400 mille victimes de handicaps et traumatismes psychologiques. Identifier correctement le serpent permet l’administration des bons anti-venins et de sauver des vies. La Fondation privée des HUG finance le développement de cette application.

Pour connaître tous les détails sur le développement de l’application, visitez la page dédiée de la Faculté de Médecine de l’UNIGE 

Le développement d’application se fait en parallèle à une étude intitulée Snake-Byte menée par les experts de l’Université de Genève, de l’OMS et de divers partenaires internationaux. L’étude identifiera notamment les espèces, les anti-venins, une cartographie des populations à risque et modélisera l’accessibilité géographiques aux soins. Le projet va se focaliser sur le Cameroun et le Népal. A terme, l’étude permettra notamment d’optimiser l’emplacement des centres anti-venins.

La Fondation privée des HUG soutient la vision dite « One Health » autrement dit « Une santé » ou « Santé globale » qui intègre la notion d’interdépendance entre la santé humaine, la santé animale et la santé environnementale.