Contexte

L'obésité chez les femmes enceintes représente un nouveau défi de santé publique car elle entraîne de nombreuses complications et un risque de mortalité augmenté pour la mère et pour l'enfant. Elle implique également un risque d'obésité à venir chez l'enfant à naître et une augmentation importante de développer une maladie chronique non transmissible durant sa vie. Or, aujourd'hui, il n'existe aucune prise en charge spécifique pour ces femmes enceintes atteintes d'obésité, ni d'intervention de prévention pour la future génération.

 

Projet

Le projet propose de mettre en place un programme de soins multidisciplinaires et transversal dédié à ces femmes et à  leur enfant à naître. Il contribue à la formation pré-postgrade et à la formation continue dans le domaine de l'obésité. Ce programme complète l'enseignement sur l'allaitement, l'alimentation et l'activité physique chez les enfants. Il s'inscrit dans le programme "Contrepoids", la vision nationale Santé 2020 et le programme cantonal "Marchez et mangez malin".
 

 

Où en sommes nous?

Juillet 2018: Grâce à ce projet plus de 1'500 patientes,  souffrant d’obésité, sont prises en charge dans ce nouveau programme de suivi des futures maman et de leur famille.
Ces femmes bénéficient d’un suivi médical particulier pour limiter les complications médicales d’une grossesse en surpoids. Des recommandations adaptées sur une alimentation équilibrée et saine sont données aussi bien aux mamans qu’aux papas et fratries. Enfin, parce que nous sommes dans un hôpital universitaire où l’excellence médicale est incontournable, le personnel médico soignant se doit de transmettre une information juste pour être efficace ; des formations continues sur la grossesse, les risques et le rôle de l’alimentation et de l’activité physique sont données. Ces formations sont conçues sur la base de résultats de programmes de recherche évaluant systématiquement la qualité de la nouvelle prise en charge médicale mise en place.
Un magnifique projet familial qui s’inscrit désormais dans l’activité clinique des HUG.

Renseignements supplémentaires sur le site web des Hôpitaux universitaires de Genève

 

 

Cheffes de projet

Docteure Nathalie Farpour-Lambert, Médecine adjointe agrégée, Service d'enseignement thérapeutique pour maladies chroniques, Département de médecine communautaire, de premier recours et des urgences, Hôpitaux universitaires de Genève
Professeure Begona Martinez de Tejada Weber, Service d'obstétrique, Département de gynécologie eet d'obstétrique, Hôpitaux universitaires de Genève

Galerie Vidéo