Contexte

La schizophrénie est une maladie chronique grave, affectant le conditionnement neurodéveloppemental. Elle touche 1 à 2% de la population, générant une souffrance psychique importante, ainsi que des coûts sociétaux conséquents. L'origine de cette maladie pourrait venir du développement préfrontal du cortex cérébral, perturbé par des gènes interférant sur les mécanismes de développement cellulaire. C'est l'hypothèse qu'émettent ces chercheurs qui, ensemble, vont tâcher de définir l'empreinte génétique de cette maladie psychiatrique.

 

Projet

Le projet est celui de deux chercheurs, l'un expert de la schizophrénie et l'autre de l'analyse du fonctionnement cellulaire. Il consiste à étudier au niveau cellulaire du cortex cérébral, les mécanismes de transcription chez des patients atteints de schizophrénie et chez des sujets sains, à comparer avec les fonctionnements génétiques et à établir une empreinte génétique pour la schizophrénie.

 

Chefs de projet 

Professeur Alexandre Gratien Dayer, Médecin adjoint agrégé, Service des spéciliatés psychiatriques, Département de santé mentale et de psychiatrie, Hôpitaux universitaires de Genève  

Docteur Denis Jabaudon-Gandet, Médecin hospitalo-universitaire, Service de neurologie, Département des neurosciences cliniques, Hôpitaux universitaires de Genève