Contexte

De nombreux patients n’acceptent pas leur maladie et les conséquences qu’elle implique dans leur vie. Ils refusent ainsi de suivre correctement leur traitement, ce qui implique non seulement une souffrance réelle, mais également une prise en charge plus difficile, avec des répercussions importantes sur les coûts de la santé. Des ressorts artistiques, comme la mise en scène et le théâtre, sont alors de plus en plus souvent utilisés afin de soutenir le patient dans l’acceptation de sa maladie et à terme, l’aider à bénéficier d’une meilleure qualité de vie. La prise en charge thérapeutique s’en trouve enrichie.

 

Projet

Ce projet consiste en l’organisation d’ateliers artistiques permettant au patient de mettre en scène son propre vécu, puis d’assister à la représentation théâtrale de ce fragment de vie afin de saisir les enjeux liés à sa maladie et à son traitement.
Le Théâtre du Vécu est un projet pilote s’appuyant sur l’expérience du professeur Jean-Philippe Assal dans l’importance que l’Art revêt pour soulager des moments de vie difficiles. Assisté d’un metteur en scène, d’acteurs et de soignants, le patient va, dans un premier temps, rédiger un scénario. Les acteurs vont ensuite mettre en scène ce scénario et le jouer devant le patient. Dans une large majorité des cas, cette élaboration artistique de sa propre expérience va permettre au patient de découvrir et de révéler le sens contenu dans son parcours de vie. Il a alors toute la place requise pour prendre en main sa nouvelle vie avec la maladie.

 

Chef de projet

Professeur Alain Golay, Médecin chef de service, Service d’enseignement thérapeutique pour maladies chroniques, Département de médecine communautaire, de premier recours et des urgences, Hôpitaux Universitaires de Genève

Galerie Photo