Contexte

La sclérose en plaques est une maladie auto-immune fréquente du système nerveux central. Cette maladie complexe, à l'étiologie peu développée, puiserait son origine à la fois dans les facteurs génétiques et environnementaux.
Nous savons que le froid et le chaud influent sur l’évolution de la maladie et le tissu adipeux brun pourrait jouer un rôle déterminant dans ce phénomène.

 

Projet

Ce projet propose d’étudier les mécanismes moléculaires du tissu adipeux brun dans l’auto-immunité afin d’améliorer la connaissance sur la sclérose en plaques et proposer de nouveaux traitements.

 

 

Où en sommes nous?

Janvier 2021: La sclérose en plaques est une maladie du cerveau et de la moelle épinière potentiellement invalidante qui est médiée par le système immunitaire. Nos travaux démontrent que l'exposition à une température froide de 10 ° C réduit la gravité de la maladie chez un modèle animal de sclérose en plaques. Mécaniquement, nous avons constaté que les cellules immunitaires, qui sont normalement des contributeurs importants de la maladie, deviennent moins nocives à basse température. Ces résultats peuvent ouvrir la voie à de meilleures options thérapeutiques.

 

 

Chefs de projet

Professeur Doron Merkler, Professeur associé, Département de pathologie et immunologie, Faculté de médecine, Université de Genève
Professeur Mirko Trajkovski, Professeur assistant, Département de physiologie cellulaire et métabolisme, Faculté de médecine, Université de Genève