Contexte

La leucémie aiguë myéloïde est un cancer du sang et de la moelle osseuse, lié à la multiplication incontrôlée de blastes anormaux qui envahissent la moelle osseuse. Celle-ci ne peut alors plus fonctionner correctement et assurer la production des cellules sanguines normales. Seuls 35% des patients atteints sont guéris par chimiothérapie.

 

 

Projet

Le projet de recherche proposé vise à découvrir de nouvelles molécules actives contre les cellules souches de la leucémie myéloïde aiguë.

 

 

Où en sommes-nous?

Février 2021: Après cette première année d’investigations, plusieurs échantillons de cellules cancéreuses responsables de leucémies sévères sont passées sous l’analyse génétique, pharmacologique et cellulaire permettant de comprendre leur capacité biologique évolutive. Les premiers résultats seront obtenus durant la seconde année de financement, et permettront, nous l’espérons d’identifier les marqueurs biologiques responsables de récidives tumorales en lien avec une résistance aux traitements chimiothérapeutiques, par exemple.

 

 

Chefs de projet

Professeur Jérôme Tamburini-Bonnefoy, Médecin hospitalo-universitaire, Service d'oncologie, Département d'oncologie, Hôpitaux Universitaires de Genève & Professeur associé, Département de Médecine, Faculté de médecine de l'Université de Genève
Professeur Thomas Matthes, Médecin adjoint agrégé et responsable d'unité, Service d'hématologie, Département d'oncologie, Hôpitaux Universitaires de Genève  & Professeur associé, Département de Médecine, Faculté de médecine de l'Université de Genève