Contexte

La radiothérapie est un traitement indiqué chez des patients atteints de cancer. Il vise à éliminer les cellules cancéreuses par irradiation, et ce, quelque soit leur localisation, en surface du corps ou plus profondément dans les tissus. Pour que ce traitement soit pleinement efficace, le faisceau doit atteindre la région à traiter, sans perte de rayonnements, sans diffusion. Pour cela, les équipes utilisent des masques, appelés également "bolus", qui épousent parfaitement la surface de la peau, éliminant tout espace d'air, premier facteur de diffusion du rayonnement.

 

Projet

Ce projet propose une technique innovante permettant de concevoir des bolus pour chaque patient et pour chaque type de traitement. Après un scan du patient, en position allongée (position dans laquelle il va recevoir son traitement), un bolus est construit grâce à une imprimante 3D. Il est ensuite placé sur le patient pour le traitement. Par ces nouvelles techniques dont l'efficacité sera mesurée, on vise à augmenter l'efficacité des traitements de radiothérapie, tout en assurant un plus grand confort au patient.

 

Où en sommes-nous?

Mai 2018: L'utilisation de l'imprimante 3D pour produire un bolus sur un petit animal sera présentée à l'ASTRO (congrés de professionnels) sous le titre "Quality assurance of small animal irradiation: validation of a 3D-printed phantom for quasi in-vivo dosimetry"; Auteurs: Nikolaos Koutsouvelis, Benjamin Tournier, Valentina Garibotto, Maud Jaccard, Angèle Dubouloz, Philippe Nouet, Michel Rouzaud, Thomas Zilli, Giovanna Dipasquale

 

Chefs de projet

Professeur Raymond Miralbell, Médecin chef de service, Service de radio-oncologie, Département d’oncologie, Hôpitaux Universitaires de Genève
Madame Giovanna Dipasquale, Physicienne en imagerie médicale, Service de radio-oncologie, Département d'oncologie, Hôpitaux Universitaires de Genève

Galerie Photo