Un stéthoscope intelligent et autonome PRimé 

Chaque année, dans le monde, plus d’un million d’enfants meurent de pneumonies. Dans les pays à faible et moyen revenu, il est difficile pour un agent de santé non médecin, peu formé, d'interpréter les bruits pulmonaires détectés à l'auscultation et de poser le diagnostic d'asthme, de bronchiolite ou de pneumonie. Cela conduit à des erreurs de traitements, à une surutilisation d’antibiotiques et parfois à des décès. D'où l'idée développée par le Prof. Alain Gervaix, chef du département de l'enfant et de l'adolescent des HUG, de créer un stéthoscope intelligent autonome (SIA) capable d'enregistrer les bruits pulmonaires de les analyser en temps réel en  utilisant des algorithmes d'intelligence artificielle et de prédire avec sécurité les risques d'une maladie broncho-pulmonaire.

Actuellement, plusieurs stéthoscopes électroniques sont disponibles sur le marché et ont la possibilité de transmettre à distance à un médecin pour les analyser (télémédecine). L'innovation du SIA est qu'il est utilisable sans recourir à un réseau wifi ou 4G et qu'il propose un diagnostic, puis une attitude thérapeutique. Ce dispositif, fruit d'une collaboration avec le Centre suisse d'électronique et de microtechnique de Neuchâtel, a été testé avec succès auprès de 78 enfants ayant consulté le Service d'accueil et d'urgences pédiatriques. Ce projet a remporté le Prix de l'innovation 2018, décerné par la Fondation privée des HUG, et également le Prix Startup, attribué par la Fongit et Eclosion.

Prix coup de coeur 

Le prix Coup de coeur est remis à NÉORÉABAG, imaginé par Sebastien Fau, Aline Gaudin et Karine Olearain Gallaberthier, Service de néonatologie et des soins intensifs pédiatriques. Une valise de réanimation est optimisée et rationalisée pour contenir le matériel de réanimation pédiatrique indispensable aux 5 premières minutes de réanimation.

Prix du Meilleur poster

Le prix du meilleur poster est décerné à Aude De Watteville du Service des soins intensifs adultes. Il propose d'évaluer en pratique clinique le logiciel Glucosafe®2  qui permet un meilleur monitoring des glycémies et de l’apport nutritionnel des patients aux Soins intensifs par rapport aux protocoles existants.