Contexte

Les patients pris en charge à l’hôpital de Loëx sont des patients âgés qui ont terminé leur traitement, mais qui en raison d’une fragilité physique ou de difficultés cognitives, ne sont plus capables de vivre à domicile. Par manque de place dans les EMS, ils vont être gardés dans des unités de transit de l’hôpital de Loëx sous la direction du département de réadaptation et gériatrie. Ces unités se transforment donc en une sorte d’EMS pour court séjour : de trois à quatre mois. Le personnel soignant est de formation médicale et habitué à la prise en charge clinique médicalisée de ces patients. Pourtant, un patient en EMS doit bénéficier d’une prise en charge centrée principalement sur la personne pour favoriser son autonomie. La formation du personnel soignant et médical ne convient donc pas aux besoins de ces patients. Par cette situation, les patients, les proches et les collaborateurs souffrent d’une prise en charge mal adaptée.

 

Projet

Ce projet, déjà financé à 50 % par la Fondation Leennards, a pour objectif d’élaborer une intervention de soins centrée sur la personne avec démence au sein d’une unité d’attente de placement à long terme. Le projet pourrait s’étendre aux autres unités. Il comprend d’une part un programme d’entraînement du personnel aux soins centrés sur la personne et d’attitude envers les patients avec démence, et d’autre part un programme d’activités dérivées de l’approche Montessori auprès des patients de l’unité.

 

Où en sommes-nous ?

Septembre 2021 : Ce projet pilote d’une durée de 24 mois avait pour objectif d’intégrer une philosophie de soins centrée sur la personne dans une unité d’attente de placement des HUG afin d’améliorer la qualité des soins et de répondre aux besoins des patients avec démence. 87 patients ont pu participer à des activités adaptées (yoga, activités Montessori, etc.) et en parallèle, les soignants participaient à des modules de formation autour des soins centrés sur la personne.
Les résultats ont montré une baisse de l’agitation des patients et des changements concernant les attitudes des soignants, le climat de l’unité ainsi que l’organisation des soins qui ont évolué vers une approche centrée sur la personne.

Face à la réussite de ce projet, un assistant socio-éducatif a été engagé à long terme par les HUG pour trois unités et des discussions sont en cours pour développer le même programme dans deux autres unités courant 2022. 

Ce projet a été rendu possible grâce au soutien de la Fondation Leenaards et les donateurs de la Fondation privée des HUG. 

 

Chefs de projet

Madame Nadia Donnat, Adjointe responsable des soins, Service de médecine interne et de réadaptation SMIR - Beau-Séjour, Département de réadaptation et gériatrie, Hôpitaux universitaires de Genève

Professeur Christophe Graf, Médecin-chef de service, Service de gestion, Département de réadaptation et gériatrie, Hôpitaux universitaires de Genève & Professeur associé, Département de réadaptation et gériatrie (MIGRG), Faculté de Médecine de l’Université de Genève