Contexte

Les patients hospitalisés dans l’unité de neurorééducation aiguë présentent des atteintes neurologiques et neurochirurgicales complexes. Suite à un traumatisme crânien sévère, un accident vasculaire cérébral ou une rupture d’anévrisme, différentes sphères cérébrales peuvent être touchées : cognition, communication, comportement, motricité, sensibilité, déglutition, etc. Faute d’outils spécifiques adaptés aux atteintes sévères, il est souvent difficile d’identifier de manière précise les déficits cognitifs, émotionnels et comportementaux à prendre en compte.

 

Projet

Le projet consiste à mettre en place un outil d’évaluation spécifique pour ce type de patients avec lésions graves. Proposé par une équipe interdisciplinaire de psychologues, ergothérapeutes et neurologues, il est développé sur la base des interfaces informatiques existantes dans l’institution.
En parallèle, une brochure dédiée aux proches fournit des recommandations sur les soins à donner à ces patients, notamment dans l’intention de ne pas les fatiguer par une stimulation trop profonde.

 

Où en sommes-nous ?

Novembre 2021 : Nous avons élaboré « L’Echelle Cognitive et Comportementale en phase Aiguë (ECCA) » qui est un outil d’évaluation standardisé conçu pour des patients avec atteintes sévères et complexes du système nerveux central (ex. motrices, de la communication, etc.) et pour lesquels nous ne disposions pas d’outil adapté. Nous avons également pu anticiper les besoins d’une future numérisation de l’ECCA et proposer un prototype informatisé sur tablette tactile pour certaines de nos épreuves. Nous avons finalement élaboré une brochure explicative adressée aux proches visant à les informer des difficultés cognitives et comportementales les plus fréquemment observées chez les patients.

 

Cheffe de projet

Eve Monbaron, Logopédiste, Service de neurologie, Département des neurosciences cliniques, Hôpitaux Universitaires de Genève