Contexte

Le Bioscope, laboratoire public des sciences de la vie et des sciences biomédicales du Scienscope de l’Université de Genève, a développé avec ses partenaires sept ateliers d’éducation à la santé, destinés aux élèves des écoles genevoises et à des jeunes de groupes spécialisés : La santé comprise et admise par les adolescents. La médiation future de ces ateliers et leur pérennisation sont désormais assurées par l’UNIGE. 

 

Projet

Le projet consiste à soutenir de nouveaux développements permettant au grand public comme aux milieux scientifiques et médicaux d’accéder à des connaissances sur la santé sexuelle.

 

Où en sommes-nous ?

Mars 2022 : Le projet Science et santé, a contribué à développer, dans le cadre du programme Sciences, sexes, identités, une série d’outils pédagogiques et de formation pour le grand public et les spécialistes afin de déconstruire mythes, tabous et méconnaissances sur les organes génitaux et ainsi promouvoir la santé sexuelle.
Un kit 3D de l’anatomie génitale féminine et masculine basé sur l’imagerie médicale, des planches anatomiques pour les écoles, une Web App sur l’anatomie vulvaire et les mutilations génitales féminines, des brochures éducatives sur les organes génitaux et leur développement embryonnaire, des vidéos gratuites en 8 langues et une exposition grand public, ensemble contribueront à l’enseignement formel et informel de l’anatomie génitale, sa diversité et ses fonctions impliquées dans la sexualité, notamment celle non-reproductive. Ces outils ont la spécificité et la valeur ajoutée d’être adaptés à l’âge des publics, égalitaires et inclusifs de la diversité sexuelle et de genre et ils sont basé sur l’évidence scientifique interdisciplinaire.
 

 

Chefs de projet

Madame Céline Brockmann, Adjointe scientifique, Décanat de médecine, Faculté de médecine, Université de Genève

Monsieur Franck Schneider, Chef de service, Service de la communication digitale, Hôpitaux universitaires de Genève

Galerie Photo

Pour aller plus loin

Sciences, Sexes, Identités

A la nuit de la science, un stand pour mieux connaître le clitoris, cet inconnu