Contexte

La famille des coronavirus n’est pas nouvelle; c’est la seconde cause de rhumes ou infections des voies respiratoires supérieures chez l’homme. Le virus qui occupe actuellement le monde entier est un cousin distant qui nous vient du monde animal. Les virus animaux, qui réussissent à infecter l’homme, peuvent se révéler des ennemis redoutables en raison de l’absence d’immunité préexistante dans la population humaine. COVID-2019 présente un taux de mortalité aujourd’hui estimé à 2%, soit près de 100 fois plus élevé que la grippe saisonnière. L’épidémie ayant conduit l’OMS à déclarer une « urgence de santé publique sanitaire de portée internationale » se révèle de plus en plus complexe et est loin d’être contrôlée. Les scientifiques observent, au jour le jour, l’émergence de cette nouvelle épidémie, situation unique où se mêlent sciences médicales, sociales, géopolitiques et défis de communication. Le virus dicte le rythme et les autorités de santé publiques sont parfois prises de court par le mode de contagiosité et la virulence de l’épidémie. Des mesures de quarantaine et d’hygiène sont mises en place pour éviter la propagation de la maladie. Mais encore faut-il comprendre les mécanismes d’infection du virus pour être capable de le défier, aujourd’hui comme demain.

 

Projet

Ce projet vise à comprendre les mécanismes d’infection SARS-CoV-2 dans le cadre de l’épidémie Covid-19 afin d’obtenir des informations cruciales pour des interventions thérapeutiques. Il ouvre plusieurs volets de recherche :
- Le fort taux de contamination observé ces dernières semaines chez SARS-CoV-2 laisse à penser que les voies respiratoires supérieures sont également infectées (et pas seulement les poumons), facilitant ainsi la transmission du virus. Il s’agit donc de comprendre les processus d’infection et de propagation du virus SARS-CoV-2 au niveau des cellules épithéliales des voies respiratoires supérieures et inférieures et de déterminer le mode de libération du virus pour connaître son degré de transmission.
- Il est essentiel de comprendre l’influence du tabagisme et des maladies chroniques respiratoires sur la réplication du virus, en se basant sur l’hypothèse qu’en Chine, les taux élevés de pollution de l’air et de fumeurs, ainsi qu’un nombre important de personnes souffrant de broncho-pneumopathies chroniques obstructives (BPCO) ou d’asthme seraient la cause de taux de mortalité plus élevés.
- Il faut comprendre au niveau cellulaire, les effets d’une coinfection par le virus de la grippe et du SARS-CoV-2. En effet, les épidémies de COVID-2019 et de maladies grippales A ou B interviennent durant la même saison (l’hiver) et touchent de manière sévère les mêmes types de patients (âgé de plus de 65 ans et souffrant de BPCO). Les scientifiques émettent l’hypothèse qu’une coinfection par les deux virus pourrait aggraver la maladie.
- La surveillance des patients souffrant de COVID-19 permet de récolter des informations immunologiques cruciales? Quel est le lien entre la charge virale et la gravité de la maladie? Comment évolue la réactivité du système immunitaire tout au long de la maladie?
- Les antiviraux sont probablement une solution thérapeutique viable. Les équipes ont développé plusieurs antiviraux qui sont en cours d'évaluation sur leur capacité thérapeutique contre le SARS-CoV-2

Pour piloter ce projet, nous pouvons compter sur des équipes de chercheurs aux profils complémentaires, travaillant tous dans le domaine des virus respiratoires ou dans les maladies émergentes depuis de nombreuses années. Leurs propositions s’inscrivent dans une démarche à long terme, visant à consolider l’expertise locale au-delà de l’urgence de santé publique actuelle.

Ce projet est soutenu par la Fondation du Groupe Pictet et par la Fondation Ancrage.

Une bourse CONFIRM a également été attribuée à ce projet par la Fondation privée des HUG, et grâce à la générosité d'une Fondation privée genevoise.

Vous pouvez vous aussi contribuer à sa réalisation par votre don.

Pour faire un don: Credit Suisse, Fondation privée des HUG - IBAN CH75 0483 5094 3228 2100 0 ou CCP 80-500-4 _ Référence: COVID-19

Votre don est fiscalement déductible. La Fondation reversera l'intégralité des dons reçus à ce projet.

Pour plus d'informations sur ce virus et l'actualité, n'hésitez pas à consulter la page web des Hôpitaux universitaires de Genève: https://www.hug-ge.ch/coronavirus

 

Chefs de projet

Professeure Isabella Eckerle, Professeure associée, Département de médecine, Université de Genève & Médecin adjointe agrégé, Service des maladies infectieuses, Département de médecine, Hôpitaux universitaires de Genève
Professeure Claire-Anne Siegrist, Professeure ordinaire à la Faculté de médecine de l'Université de Genève et médecine adjointe agrégée responsable d'unité au Département mère, enfant et adolescent des Hôpitaux universitaires de Genève.
Professeure Caroline Tapparel, Professeure associée, Département de microbiologie et médecine moléculaire, Faculté de médecine, Université de Genève
Professeur Laurent Kaiser, Professeur ordinaire, Département de médecine, Université de Genève & Médecin chef de service, Service des maladies infectieuses, Département de médecine, Hôpitaux universitaires de Genève
Dre Pauline Vetter, Médecin interne, Service des maladies infectieuses, Hôpitaux universitaires de Genève 

 

 

Copyright: ViralZone.org

 

Galerie Vidéo