Contexte

Durant une consultation médicale, les questions principales tournent surtout autour de la maladie, son évolution, les derniers résultats d’examens médicaux, le traitement, etc. Le patient manque de temps pour parler de questions plus personnelles (son moral, son sommeil, son manque d’appétit) et les équipes médico-soignantes peuvent ainsi passer à côté d’informations cruciales qui leur permettraient de mieux le soigner.

En fait, la plupart des patients pourraient répondre à une multitude de questions « complémentaires » s’ils en avaient la possibilité. Un rapport détaillé sur leur état, comparé à la norme générale de la population, est d’un intérêt évident, pour eux comme pour le praticien, avant la consultation.

 

Projet

Ce projet propose de s’appuyer sur une application existante (développée par le National Institutes of Health) en l’adaptant aux outils informatiques des HUG et aux besoins des patients en fonction de leur maladie. Grâce à l’appli proposée, le médecin pourra identifier un trouble important, par exemple des insomnies ou des angoisses à répétition, prendre le temps d’en discuter avec le patient et lui proposer une solution.
Disponible en version ordinateur et tablette, l’appli sera utilisable aussi bien à la maison, qu’à l’hôpital ou durant les soins en ambulatoire. D’abord destiné aux patients atteints de cancer, ce projet pilote sera évalué et éventuellement adapté aux autres pathologies.

 

OÙ EN SOMMES-NOUS ?

Juin 2022 : Une première version de la plateforme est faite et accessible aux patients pris en charge dans le service d'oncologie, sur invitation de l'équipe médicale qui les suit. Malgré la pandémie Covid et son impact majeur absolument tout le long du projet, le projet Go-PRO a permis d’introduire pour la première fois en suisse romande une plateforme web, PROHUG, pour le monitorage des PRO auprès des patients.
Deux questionnaires validés, évaluant la qualité de vie et les symptômes suite à la chimiothérapie, ont été administrés via la plateforme PROHUG aux patients une fois par semaine pendant les traitements. Grâce à PROHUG, les équipes médicales ont pu tester le suivi de l’évolution de l’état de santé des patients et ont pu adapter les traitements. La participation des patients a été favorisée pour comprendre l'expérience du patient et comment les outils numériques peuvent la favoriser. Le projet PROHUG a généré une expertise institutionnelle qui est particulièrement utile. En effet, différentes initiatives sont actuellement en cours pour développer les PROs au sein des HUG et celles-ci peuvent clairement s’appuyer sur les développements effectués et l’intelligence construite grâce au projet financé par la Fondation Privée des HUG.

Le projet est terminé.

 

CHEF de projet

Professeur Idris Guessous, Médecin chef de service, Service de médecine de premier recours, Département de médecine communautaire, premier recours et urgences, Hôpitaux universitaires de Genève & Professeur associé, Département de médecine de premier recours, Faculté de médecine, Université de Genève