Contexte

L’adolescence est une période complexe, non seulement d’un point de vue social mais aussi médical, biologique, psychologique, affectif et cognitif. Les habitudes prises à cet âge seront plus difficiles à changer à l’âge adulte. Sur le plan de la santé, il s’agit de favoriser une prise de conscience individuelle plutôt que de transmettre des consignes. L’approche choisie pour changer les comportements des adolescents, souvent méfiants envers les messages de prévention, revêt donc une importance essentielle.

 

Projet

Le projet éducatif du Bioscope - laboratoire public consacré aux sciences de la vie et aux sciences biomédicales de l’Université de Genève - propose sept ateliers scientifiques pour les adolescents. Les activités proposées (sur la balance énergétique, le sommeil, la médecine des risques, l’addiction, le stress, la dépression et l’image corporelle) permettent de couvrir leurs principales préoccupations sur un mode participatif : les jeunes sont à la fois les sujets de l’expérience et les scientifiques qui en analysent les résultats. Ainsi, ils peuvent adhérer plus facilement à une réflexion et adopter des comportements positifs.

 

où en sommes-nous ?

Janvier 2019 : Depuis 2015 le projet Santé à l’adolescence, mené par le Bioscope en collaboration avec la consultation Santé jeunes des Hôpitaux universitaires de Genève, a développé divers outils pédagogiques tels que des ateliers ou des brochures pour contribuer à une éducation à la santé basée sur l’apprentissage des fondements biologiques qui sous-tendent les comportements liés à la santé. L’objectif était d’accroître les connaissances visant à favoriser une meilleure compréhension de soi, une prise de conscience individuelle des déterminants de la santé et une réflexion sur ses propres comportements.

Déjà plusieurs milliers de jeunes genevois ont pu y participer. Le projet est dorénavant terminé pour la Fondation privée des HUG.

 

Chefs de projet

Professeur Laurent Berheim, Professeur ordinaire, Département de neurosciences fondamentales, Centre Médical Universitaire, Université de Genève

Madame Céline Brockmann, Adjointe scientifique, Décanat de médecine, Faculté de médecine, Université de Genève