Contexte 

L’hyperthermie superficielle est une technique récemment implémentée à Genève dans le service de radio-oncologie des HUG, unique centre du canton. Il s’agit d’un traitement qui se déroule 1 à 2 fois par semaine après la séance de radiothérapie et permet d’augmenter l’efficacité de cette dernière en élèvant la température de la zone cible à 39-43°C. La séance de traitement hyperthermique dure environ 90 minutes pendant lesquelles le patient doit rester immobile, allongé sur le lit de traitement, avec l’applicateur plaqué sur la peau sans possibilité de changer de position.

 

Projet

Ce projet vise à améliorer le confort et le bien-être des patients, souvent seniors, pendant les séances d’hyperthermie. Il se propose de créer un environnement accueillant en améliorant l’atmosphère et l’esthétique de la salle.
L’utilisation de panneaux lumineux à couleurs changeantes, un plafond avec fenêtre virtuelle lumineuse, ainsi que l’opportunité d’écouter de la musique ou de visualiser des films apporteront une distraction bienvenue et un meilleur confort psychologique durant le traitement. L’expérience immersive pourra être également partagée avec les proches du patient s’ils sont présents dans la salle de traitement. Ces initiatives contribueront à favoriser le calme et l’harmonie. De plus, le confort et le positionnement du patient seront améliorés avec l’utilisation de coussins médicaux qui aident à la stabilisation.

 

où en sommes-nous ?

Janvier 2022 : Afin d’accuellir dans de meilleures conditions les personnes en traitement d’hyperthermie, la salle de traitement a été rafraîchie et équipée d’une télévision, de deux fenêtres virtuelles, d’un système de son et de lumières tamisées.

 

Cheffe de projet

Docteure Pelagia Tsoutsou, Médecin cheffe de service, Service de radio-oncologie, Département d’oncologie, Hôpitaux universitaires de Genève & Professeure associée, Département de radiologie et informatique médicale, Faculté de médecine, Université de Genève