Contexte

C’est malheureusement une réalité qu’on ne peut réfuter :  pour un enfant, le séjour à l’hôpital est stressant et angoissant, la peur d'avoir mal est récurrente. Malgré la bienveillance des équipes et l’efficacité des traitements, il est souvent difficile de calmer les petits patients.

 

Projet

Le projet consiste à installer dans différentes unités de pédiatrie des robots sympathiques qui discutent avec les enfants et les reconnaissent individuellement. Ainsi, pendant ou en-dehors des soins, le robot peut interagir avec le jeune patient et le distraire.
Cet outil de communication ludique, a déjà été testé au CHU de Rouen en France et aux HUG et fait l’objet d’un reportage. Dans un premier temps, il est prévu d’acquérir deux robots. Leur plus-value sera mesurée par une enquête de satisfaction auprès des parents et des soignants.

 

Où en sommes-nous ?

Décembre 2019: Deux nouveaux compagnons de soins sont venus rejoindre en mai 2019 les Soins intensifs de Pédiatrie des HUG. Hoppy et Billy, nos deux robots intéractifs, viennent faire diversion auprès des patients qui doivent recevoir un soin douloureux et/ou anxiogène. L’enfant va se focaliser sur le robot et penser un peu moins au soin réalisé par le soignant. Les parents ainsi que les enfants interrogés disent être satisfaits de cette nouvelle pratique, qui vient améliorer la qualité des soins et le bien-être des patients!

 

TEMOIGNAGES

« J’ai trouvé l’expérience du robot très positive pour mon fils. Cela l’a beaucoup aidé pour un soin pas très sympathique. Le robot apporte un peu de normalité dans le cadre de soin. il s'agit d'une super nouvelle technologie qui nous aide à passer le temps, souvent long aux soins intensifs. » Caroline, maman
« J’aime beaucoup les jeux, surtout le Mémory. Et le chifoumi aussi, car j’ai gagné contre le robot ! En plus il est beau.» Hugo, 7 ans
« Très beau projet, vraiment, les jeux pédagogiques sont un grand plus. Et très belle initiative des soignants qui s’investissent dans le confort des enfants ! L’ergonomie et le design du robot sont plutôt chouettes, on pourrait encore plus développer le dialogue du robot avec l‘enfant. Sa voix est douce et apaisante pour l’enfant. Et j’aime le fait qu’il y a toujours un lien entre le soignant et le robot. Il rend la journée d’hospitalisation de mon enfant moins longue et lourde, c’est moins difficile. » Véronique, maman
« Ce robot est comme un copain, tu peux lui parler et c’est rigolo il te répond même ! J’aime beaucoup dessiner et imprimer le dessin pour le mettre à côté de moi, comme à la maison. » Nathan, 5 ans
« Hoppy je le trouve très beau, j’aime bien son prénom. J’aime bien jouer avec lui, ça me dérange moins quand les infirmières font les pansements. J’y pense un peu moins. » Laura, 9 ans 

 

Cheffes de projet

Madame Mélanie Théate, Infirmière spécialisée, Service de néonatologie et des soins intensifs pédiatriques, Département de la femme, de l’enfant et de l’adolescent, Hôpitaux universitaires de Genève
Madame Julie Renaut, Infirmière spécialisée, Service de néonatologie et des soins intensifs pédiatriques, Département de la femme, de l’enfant et de l’adolescent, Hôpitaux universitaires de Genève
Madame Véronique Launoy, Infirmière assistante responsable des soins, Département de la femme, de l’enfant et de l’adolescent, Hôpitaux universitaires de Genève
Madame Laurence Gillon, Infirmière responsable d'unité, Service de gynécologie, Département de la femme, de l’enfant et de l’adolescent, Hôpitaux universitaires de Genève
Docteure Alice Bordessoule, Médecin adjointe, Service de néonatologie et des soins intensifs pédiatriques, Département de la femme, de l’enfant et de l’adolescent, Hôpitaux universitaires de Genève & Docteure, Faculté de médecine, Département de pédiatrie, gynécologie et obstétrique, Faculté de médecine de l'Université de Genève.

Galerie Photo

Pour aller plus loin

Pulsations