Contexte

Les troubles obsessionnels compulsifs, également appelés TOC, se caractérisent par des pensées intrusives et répétitives ainsi que par un comportement ritualisé. Or, les récentes études de neuro-imagerie suggèrent que ces symptômes peuvent être liés au dysfonctionnement des connexions neurales dans le cortex et en particulier au niveau de l’amygdale basale du cortex. On peut donc proposer un nouveau traitement sur cette base.

 

Projet

Le projet consiste à développer un nouveau protocole thérapeutique visant à réactiver les signaux électriques dans la zone cérébrale responsable des troubles obsessionnels compulsifs. L’idée est de stimuler l’amygdale cérébrale par la lumière, selon un protocole utilisé sur des souris et d'analyser les résultats de cette stimulation sur leur comportement. Sur la base des résultats obtenus, un protocole thérapeutique sera développé chez l'Homme.

 

Où en sommes-nous ?

Février 2019 : Chez la souris, les chercheurs ont pu caractériser un dysfonctionnement complet synaptique dans le striatum dorsal associé à l'émergence du phénotype comportemental. À leur grande surprise, ils ont trouvé que ce dysfonctionnement venait des récepteurs AMPA, difficile à inverser. Pour ces raisons ils ont dû adapter leur stratégie pour normaliser la transmission afin d'établir une preuve de causalité. Les premiers essais chez l'homme sont à ce stade impossibles pour l'optoDBS. Une phase préliminaire d'analyse des fonctions synaptiques pourra être réalisée prochainement, grâce à une collaboration avec les hôpitaux français pratiquant des stimulations profondes du cerveau chez des patients souffrant de la maladie de Parkinson.
Ce projet est donc terminé pour la Fondation privée des HUG, mais a pu se poursuivre grâce à l'obtention d'un subside du Fonds national pour la recherche scientifique Suisse.

 

Chefs de projet

Professeur Christian Lüscher, Médecin hospitalo-universitaire, Service de neurologie, Département des neurosciences cliniques, Hôpitaux universitaires de Genève

Docteur Luc Mallet, Médecin, Service de psychiatrie de liaison et d'intervention de crise, Département de psychiatrie, Hôpitaux universitaires de Genève & Professeur associé, Faculté de médecine, Département de psychiatrie, Université de Genève

Pour aller plus loin

Pulsations