@choum est un outil de veille épidémiologique utilisé dans le cadre d’une étude pour surveiller la pandémie de COVID-19. Son but est de détecter de façon précoce les clusters (flambées de cas) de COVID-19 grâce à la participation citoyenne. L’étude est développée par des chercheurs du Service de médecine de premier recours des HUG (SMPR), de l’Université de Genève (UNIGE) et de l’École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL), en collaboration avec l’Université de Paris. Après une phase pilote, l'étude s'ouvre au grand public. Près de 20'000 participants sont espérés.

Le développement de l’application et l’étude sont en partie financées par la Fondation privée des HUG grâce aux dons reçus au début de la pandémie.

Fonctionnement de l’étude

Pour intégrer l'étude, il suffit d'avoir plus de 18 ans, de résider ou de travailler dans le canton de Genève, et de télécharger l'application mobile CoronApp-HUG pour iPhone ou Android. L'utilisateur doit ensuite se rendre sur l'onglet @choum et fournir certaines informations personnelles, telles que son nom ou son lieu de domicile et de travail. Ces données sont sécurisées et géo-masquées : les programmes modifient les adresses déclarées à 100 mètres près. Il n’y a aucune géolocalisation via l’application.

Une fois inscrit, le participant est invité à déclarer ses symptômes compatibles avec une infection au coronavirus SARS-CoV-2, responsable du COVID-19, en appuyant sur le bouton @choum. S’il le souhaite, l'application peut lui indiquer si son lieu de domicile ou de travail se trouve dans une zone de cluster de COVID-19. Si tel est le cas, un test COVID-19 est fortement recommandé.

Plus d'informations sur l'étude.