contexte

Le cerveau est enveloppé de différentes membranes dont la plus externe est la dure-mère. Un hématome sous-dural est une collection sanguine (le plus souvent post-traumatique) localisée entre la dure-mère et le cerveau. La forme chronique survient plus facilement chez les personnes âgées, surtout celles qui prennent des anticoagulants. À la différence de l’hématome sous-dural aigu, l’hématome sous-dural chronique ne se forme que très progressivement. Suite à un choc même bénin, une petite veine située sur le cerveau est déchirée. Le sang s’accumule, la taille de l’hématome augmente, tout comme la compression sur le cerveau, qui peut entraîner des manifestations neurologiques. Le traitement est l’évacuation neurochirurgicale. Le risque de récidive d'un hématome sous-dural chronique est de l'ordre de 10 à 20%.

 

projet

Ce projet, émanant d’une équipe des HUG à la pointe de la neurochirurgie, propose de tester l’efficacité d’une embolisation de l’artère méningée moyenne pour éviter la récidive de l’hématome. L’embolisation est réalisée par un neuroradiologue interventionnel qui navigue à l’aide d’un cathéter dans les vaisseaux du patient. Il s’agit d’un geste simple et peu invasif consistant à boucher une artère pour arrêter l’apport sanguin. Il promet d’améliorer de manière significative la prise en charge de cette pathologie, et d’éviter aux personnes d’âge avancé de subir une intervention chirurgicale lourde et donc à risque. 

 

chefs de projet

Docteur Torstein Meling, Médecin adjoint agrégé, Service de neurochirurgie, Département des neurosciences cliniques, Hôpitaux universitaires de Genève & Professeur ordinaire, Faculté de médecine, Département des neurosciences cliniques, Université de Genève

Docteur Aria Nouri, Médecin interne, Service de neurochirurgie, Département des neurosciences cliniques, Hôpitaux universitaires de Genève 

Galerie Photo