Contexte

Bien comprendre son médecin ou son infirmière, et bien comprendre son patient, sont des prérequis pour l’élaboration de toute relation thérapeutique. Aux HUG, alors que l'accès au service d'interprétariat est limité par les horaires, le recours aux familles ou à Google Translate laisse souvent place à des interprétations très aléatoires, au risque de déformer les propos du patient et du médecin. Un outil spécifique, Babel Dr est en cours de développement, mais ne sera pas terminé avant plusieurs mois.

 

Projet

Ce projet propose une interface en ligne pour la communication entre les soignants/médecins et un interprète. Plus qu'une simple application de télécommunication, Comprehensio s'assure de l'exactitude et la confidentialité des propos échangés. Elle est par ailleurs adaptable à d'autres institutions et pourrait par exemple être utilisée par des organisations telles que l’IMAD, l'Hospice Général, voire Médecins Sans Frontières ou les Nations Unies, qui pourraient l’adapter à leurs besoins, dans les situations de crises et de flux migratoires.

Ce projet est catalysé par le Centre de l'innovation des Hôpitaux universitaires de Genève.

 

Où en sommes-nous ?

Mars 2022 : Sur la plateforme de télémédecine HUG@home, Comprehensio est une interface en ligne qui propose une solution d’interprétariat entre les patients et les soignants/médecins, à travers l’utilisation d’un interprète en visioconférence, lorsqu’un interprétariat en présentiel n'est pas possible. Plus qu'une simple application de télécommunication, Comprehensio s'assure de la confidentialité des propos échangés, et serait adaptable à d'autres institutions. Un récent pilote de 100 consultations démontre la préférence qu’ont les patients, les soignants et les interprètes pour la visioconférence, comparé à l’interprétariat téléphonique.

 

Chefs de projet 

Docteur Cyril Sahyoun, Médecin adjoint, Service d’accueil et d’urgences pédiatriques, Département de la femme, de l’enfant et de l’adolescent, Hôpitaux universitaires de Genève

Monsieur Nicolas Bornand, Commis administratif, Service de cybersanté et télémédecine, Direction des opérations, Hôpitaux universitaires de Genève