Contexte

Normalement, les 160 étudiants de 2ème année Bachelor effectuent le premier stage clinique de leur cursus universitaire durant le premier semestre, dans le cadre du cours « Introduction à la médecine interne générale et pédiatrie ». Sur 5 mois, ils effectuent 4 demi-journées de stage dans le cabinet privé d’un médecin interniste ou généraliste. Ces activités préparent les étudiant-es à rentrer en milieu clinique dans les divers services des HUG dès le début de leurs années master. Elles leur permettent d’acquérir certaines compétences sous supervision (début de consultation, techniques d'entretien, gestes techniques simples, examen physique). Une centaine de médecins en cabinet genevois encadrent ce stage et permettent ainsi aux étudiants de commencer à construire leur future identité professionnelle. À la fin de cette formation, chacun a pu exercer un ou plusieurs débuts d’entretien, effectuer un examen clinique cardio-pulmonaire et/ou du système digestif, ainsi que des gestes techniques simples sous supervision (glycémie capillaire, administration de vaccins, etc).

Mais en 2020, avec la fermeture des bâtiments universitaires, l’organisation de cours à distance et la transformation des examens, les étudiants de la volée de 2BA n’ont pas pu suivre les séminaires de compétences cliniques habituels. De même, les formations reproduisant une consultation médicale avec des patients simulés ont été fortement perturbées ou annulées. Ces difficultés se sont de nouveau accentuées à partir de la deuxième vague de COVID-19. Les étudiants de la volée concernée présentent dès lors un déficit d’apprentissage en compétences cliniques par rapport au cursus habituel.

 

Projet

Le projet consiste à offrir un stage « de rattrapage » en cabinet de médecine de premier recours à ces étudiants afin d’acquérir des compétences cliniques qui n’ont pas pu leur être enseignées de manière satisfaisante depuis le début de la pandémie.

 

OÙ en sommes-nous ?

Décembre 2021 : D'ores et déjà, 119 étudiants ont pu bénéficié de ces séances de formation, auprès de 33 cliniciens enseignants en cabinet accrédité. Cette formation va être dispensée pendant encore une année. 

 

Chef de projet

Professeur Mathieu Nendaz, Médecin adjoint agrégé, Service de médecine interne générale (SMIG), Département de médecine, Hôpitaux Universitaires de Genève & Professeur ordinaire, Vice-Doyen en charge de l'enseignement, Unité de développement et de recherche en éducation médicale (UDREM), de la Faculté de Médecine de l’Université de Genève