contexte

La dexaméthasone est une hormone glucocorticoïde de synthèse utilisée pour ses effets anti-inflammatoires et immunosuppresseurs. Elle est souvent utilisée lors d'une anesthésie en pédiatrie, pour lutter contre les nausées, les vomissements et les douleurs après une opération des amygdales. En général, une dose unique est prescrite. Cependant, certains experts craignent que la dexaméthasone puisse augmenter le risque de saignement.

 

projet

Ce projet propose de vérifier qu’une dose unique de dexaméthasone n'influence pas le risque de saignement lors d’une opération des amygdales chez les enfants, à partir d’une étude randomisée, multicentrique suisse (Genève, Lausanne, Bâle et Berne) et internationale (plus de 35 centres dans 22 pays). Durant les sept premiers jours après l’intervention, à l’aide d’une application, les parents transmettent quotidiennement des informations concernant la douleur ressentie par l’enfant ainsi que les traitements administrés contre cette douleur. 30 jours après l’opération, les chercheurs vérifient si l’enfant a été réopéré en raison d’un saignement ou si une consultation médicale en dehors du suivi habituel a eu lieu. 

 

chef de projet

Professeur Walid Habre, Médecin adjoint agrégé, Responsable d'unité, Service d'anesthésiologie, Département de médecine aiguë, Hôpitaux universitaire de Genève & Professeur ordinaire, Département d'anesthésiologie, pharmacologie, soins intensifs et urgences, Faculté de médecine, Université de Genève