Contexte

Dans la lutte contre la maladie d’Alzheimer et les démences associées apparaît toute l’importance du travail de prévention. Celui-ci implique notamment d’effectuer des bilans cognitifs pointus et systématiques et de proposer des programmes diagnostiques et thérapeutiques innovants. La formation continue et postgraduée des médecins et des autres prestataires de soins sur la prise en charge de la démence et des troubles de la mémoire doit également être assurée. Enfin, c’est toute l’activité clinique ainsi que l’activité de recherche dans ce domaine qui doivent être développées.

 

Projet

Le projet consiste en la création, à Genève, d'un Centre de la mémoire. Par cette structure académique et clinique de pointe, multidisiplinaire et inscrite au cœur du réseau suisse et européen, les HUG et l’Association Suisse pour la Recherche sur l'Alzheimer relèvent le défi de la lutte et de la prévention contre les démences. Ils contribuent à placer Genève comme site hospitalo-universitaire de référence dans ce domaine, sur un plan national et international.

Depuis 2017 le Centre de la mémoire développe déjà son activité sur le site Cluse-Roseraie des HUG ainsi que dans le secteur des Epinettes à Genève. D’ici 2020-2022, des locaux plus grands, regroupant les deux secteurs d’activité (Epinette et Cluse Roseraie) accueilleront, au sein du site Cluse-Roseraie, le Centre de la Mémoire. Ce dernier sera alors intégré au réseau de consultations ambulatoires des HUG, bénéficiant de son infrastructure, de sa logistique et de ses supports techniques et administratifs. Un Business Plan est établi sur les 8 prochaines années.

Ce projet est rendu possible grâce au généreux soutien de l'Association Suisse pour la Recherche sur l'Alzheimer.

 

Où en sommes-nous ?

Décembre 2019 : Le Centre de la mémoire connait un grand succès avec un taux de consultations médicales en constante progression. Plusieurs projets de recherche sont actifs au sein de centre, qu’il s’agisse de recherche clinique sur la progression de la maladie et la composition de la flore intestinale ou de recherche plus fondamentale sur les causes liées aux dépôts de plaques de protéines sur les réseaux neuronaux.

 

Chef de projet

Professeur Giovanni Frisoni, Médecin adjoint agrégé, Service de gériatrie et réadaptation, Département de réadaptation et gériatrie, Hôpitaux Universitaires de Genève & Professeur ordinaire, Département de réadaptation et gériatrie (MIGRG), Faculté de Médecine de l’Université de Genève

Galerie Photo

Pour aller plus loin

Prendre soin de sa mémoire aujourd'hui

Un nouveau Centre de la mémoire