Diabète, métabolisme et rythme circadien

Mieux comprendre les mécanismes impliqués dans le diabète en axant les recherches sur le cycle biologique
Catégorie
Recherche
Statut
Terminé

Contexte

Tous les organismes vivants fonctionnent selon un rythme circadien qui leur est propre et qui s’inscrit sur une durée de 24 heures environ. Les organes, en phase avec leur propre cycle métabolique, interagissent entre eux. La coordination et l’influence réciproque des horloges présentes dans les différents types cellulaires est donc cruciale pour le fonctionnement adéquat de l’organisme. Dans le cas du diabète de type 2, lorsque les cellules Beta (ß) du pancréas dysfonctionnent, la métabolisation du sucre ne se fait plus, se répercutant sur le métabolisme des tissus adipeux, musculaires et hépatiques. Le diabète est une maladie métabolique chronique prenant des proportions grandissantes dans la société moderne.

 

Projet

Ce projet aborde l’identification des bases moléculaires des rythmes circadiens comme nouvelle piste de recherche pour le diabète de type 2. Il vise à développer l’analyse du cycle circadien et la génétique liée à ce cycle, les cellules Alpha et Beta du pancréas, les cellules musculaires ainsi que leurs interactions rythmiques. Avec ces éléments en mains, les chercheurs pourront développer de nouveaux protocoles thérapeutiques modulant le cycle circadien.

 

Où en sommes-nous ?

Avril 2018 : Après deux ans, les chercheurs ont pu démontrer le lien intrinsèque entre le cycle circadien moléculaire et le cycle métabolique, et ce, via un panel de gènes impliqués dans l'un des deux mécanismes.
Le projet est terminé pour la Fondation. Il va donc poursuivre son développement à un niveau clinique, par une étude épidémiologique associée.

 

Chefs de projet

Docteure Charna Dibner, Biologiste, Service d'endocrinologie, diabétologie, hypertension et nutrition, Département des spécialités de médecine, Hôpitaux universitaires de Genève & Professeure associée, Département de chirurgie, Faculté de médecine, Université de Genève

Professeur Emmanouil Dermitzakis, Département de médecine génétique et développement, Faculté de médecine, Université de Genève

 

Pour en savoir plus :

 Sinturel F, Makhlouf AM, Meyer P, Tran C, Pataky Z, Golay A, Rey G, Howald C, Dermitzakis ET, Pichard C, Philippe J, Brown SA, Dibner C. Cellular circadian period length inversely correlates with HbA levels in individuals with type 2 diabetes. Diabetologia. 2019 Aug;62(8):1453-1462. doi: 10.1007/s00125-019-4907-0. Epub 2019 May 27. PMID: 31134308.

Transcriptomic analyses reveal rhythmic and CLOCK-driven pathways in human skeletal muscle.
Perrin L, Loizides-Mangold U, Chanon S, Gobet C, Hulo N, Isenegger L, Weger BD, Migliavacca E, Charpagne A, Betts JA, Walhin JP, Templeman I, Stokes K, Thompson D, Tsintzas K, Robert M, Howald C, Riezman H, Feige JN, Karagounis LG, Johnston JD, Dermitzakis ET, Gachon F, Lefai E, Dibner C.
Elife. 2018 Apr 16;7. pii: e34114. doi: 10.7554/eLife.34114.
PMID: 29658882

A functional circadian clock is required for proper insulin secretion by human pancreatic islet cells.
Saini C, Petrenko V, Pulimeno P, Giovannoni L, Berney T, Hebrok M, Howald C, Dermitzakis ET, Dibner C.
Diabetes Obes Metab. 2016 Apr;18(4):355-65. doi: 10.1111/dom.12616. Epub 2016 Jan 22.
PMID: 26662378