En psychiatrie, comme à la maison

Mettre en avant l’importance du relationnel dans les activités de la vie quotidienne pour les seniors à travers l’ergothérapie
Catégorie
Bien-être des patients et de leurs proches
Qualité des soins
Statut
En cours

contexte

Souvent, l’hospitalisation de la personne âgée en psychiatrie vient affaiblir une dynamique déjà perturbée par la maladie, avec un risque d’isolement et une perte de confiance. Le travail d’ergothérapeute est alors basé sur la mise en situation et la pratique d’activités concrètes, comme la cuisine, l’écriture, l’expression créative. 

 

projet

Ce projet consiste à créer un espace d’expériences relationnelles où patients, proches et soignants ont des activités en commun. Dans l’atelier et la cuisine d’ergothérapie, chaque individu peut mobiliser ses ressources et bénéficier de celles des autres, un peu « comme à la maison ». Ce lieu de vie permet aussi de s’exprimer et d’identifier les peurs générées par certaines activités du quotidien. Rassurant et chaleureux, l’espace commun est ouvert à tous les partenaires de soins (patient, proches, soignants et autres partenaires externes).

 

chefs de projet

Madame Véronique Baudinat-Emmenegger, Ergothérapeute, Département de psychiatrie, Hôpitaux Universitaires de Genève

Monsieur Pierre Cantier, Ergothérapeute, Département de psychiatrie, Hôpitaux Universitaires de Genève