Partout dans le monde, les connaissances sur l'anatomie génitale et la physiologie sexuelle sont entachées d’idées fausses, de tabous ou de stéréotypes qui peuvent avoir des effets négatifs sur la santé sexuelle. En se basant sur l’imagerie et sur une revue de la littérature, l’équipe de recherche, coordonnée par la Dre Jasmine Abdulcadir au Service de Gynécologie du Département de la femme, de l’enfant et de l’adolescent aux HUG et privat docent à la Faculté de médecine de l’UNIGE, réunit également Diomidis Botsikas au Service de Radiologie aux HUG et Céline Brockmann du Bioscope de l’UNIGE, ont créé un kit de modèles en 3D présentant l’anatomie sexuelle féminine et masculine.

Ces structures anatomiques, précises et réalistes, montrent notamment l’anatomie féminine dans son ensemble, y compris une représentation complète du clitoris. Certains modèles présentent des mutilations génitales afin de mieux visualiser les possibilités lors d’une reconstruction du clitoris.  Le fait de pouvoir montrer un organe non mutilé et un organe excisé aide à expliquer la partie qui a été mutilée, les structures restantes et la partie qui sera ré-exposée.

Lire le communiqué de presse du 6 août 2020

Ce projet est rattaché au Bioscope, laboratoire public des sciences de la vie et des sciences biomédicales du Scienscope de l’Université de Genève, pour en savoir plus.