Contexte

Les maladies cardio-vasculaires sont la première cause de mortalité dans le monde. Infarctus, accidents vasculaires cérébraux, thromboses veineuses profondes ou embolies pulmonaires : tous ces problèmes sont souvent précédés par la formation de caillots sanguins susceptibles de bloquer une artère ou de migrer vers le cœur ou les poumons.
Mieux comprendre la coagulation du sang et la formation de ces caillots est un sujet d’étude permanent pour les chercheurs, qui espèrent notamment développer de nouveaux traitements antithrombotiques personnalisés pour les patients.

 

Projet

Ce projet, déjà soutenu par le FNS avec des résultats très encourageants, consiste à étudier la formation des caillots de sang dans les vaisseaux en se concentrant sur les microRNA, des molécules d’ARN régulatrices des gènes potentiels impliqués. La recherche porte sur l’identification de ces molécules, l’analyse de leur comportement et de leur capacité à former des caillots de sang, le tout dans un modèle animal singulier: le zebra fish, dont la transparence permet de visualiser la formation des caillots par microscopie. En s’appuyant sur les techniques moléculaires actuelles, ces travaux peuvent contribuer à diminuer les risques de maladies cardio-vasculaires.

 

Chefs de projet

Professeur Pierre Fontana, Médecin adjoint agrégé responsable d'unité, Service d'angiologie et d'hémostase, Département des spécialités de médecine, Hôpitaux universitaires de Genève
Professeure Marguerite Neerman Arbez, Professeure ordinaire, Département de médecine génétique et développement, Faculté de médeine, Université de Genève