Prothèse du genou : aïe !

Étudier l’impact de différents types d'anesthésies afin d’agir sur les douleurs post-opératoires et d’améliorer le processus de rééducation
Catégorie
Recherche
Qualité des soins
Statut
En cours, recherche de financements complémentaires

contexte

Plus de 13'000 personnes bénéficient chaque année de la pose d’une prothèse totale de genou en Suisse. Cette opération est effectuée sous anesthésie générale, en association avec une anesthésie locorégionale. Lors d’une prothèse totale de genou, c’est le nerf fémoral qui est anesthésié, ce qui empêche de ressentir la douleur sur la partie avant du genou. Certains patients cependant ressentent des douleurs derrière le genou.

 

projet

Ce projet a pour but de vérifier s’il est utile d’anesthésier, en plus du nerf fémoral, un nerf supplémentaire, le nerf du plexus poplité, afin de diminuer les douleurs ressenties derrière le genou. Sachant que l'anesthésie joue un rôle majeur dans les douleurs post-opératoires.

 

chefs de projet

Docteure Roxane Fournier, Médecin adjointe agrégée, Responsable d'unité, Service d'anesthésiologie, Département de médecine aiguë, Hôpitaux universitaires de Genève 

Professeur Walid Habre, Médecin adjoint agrégé responsable d'unité, Service d'anesthésiologie, Département de médecine aiguë, Hôpitaux universitaires de Genève & Professeur ordinaire, Faculté de médecine, Département d'anesthésiologie, de pharmacologie, soins intensifs et urgences, Université de Genève