Contexte

Dans les unités de maintien, les équipes soignantes ont pour mission d’accueillir et d’accompagner des patients âgés qui ne nécessitent plus de soins hospitaliers, mais sont supposés intégrer une structure de soins de long séjour. Le plus souvent, ils présentent des troubles cognitifs et sont dépendants pour les actes de la vie quotidienne. Cette typologie de patients reste fragile, en particulier face au problème de la déshydratation, phénomène favorisé par les périodes récentes de canicules.
Les soignants ont constaté un réel problème concernant la traçabilité et le suivi des bilans hydriques des patients.

 

Projet

Le projet vise à tester un outil de prévention de la déshydratation, le verre AUXIVIA, muni d’une puce permettant, via Bluetooth, d’envoyer les données à un logiciel qui va mesurer la quantité d’eau bue en distinguant s’il s’agit réellement d’une prise d’eau ou si le verre a été renversé. Ce nouvel outil peut contribuer à améliorer la qualité de prise en charge de l’hydratation des patients en optimisant la traçabilité des bilans hydriques. Il permet aussi de limiter les hydrations par perfusion.

Ce projet est catalysé par le Centre de l'innovation des Hôpitaux universitaires de Genève.

 

Chefs de projet

Madame Aurélie Hsissou, Adjointe responsable des soins, Département de réadaptation et gériatrie, Hôpitaux Universitaires de Genève

Monsieur Frank Attar, Infirmier responsable d'unité ou de secteur, Service de médecine interne et de réadaptation SMIR, Département de réadaptation et gériatrie, Hôpitaux Universitaires de Genève