Autant de questions que se pose Titeuf et qui montrent combien la société a évolué depuis la première version du "Guide du zizi sexuel" en 2001.
Il y est désormais question de genres, de diversité sexuelle, d'analogie entre les organes génitaux, de harcélement ou encore de consentement. 

Pour cette mise à jour, les auteurs, Zep et Hélène Bruller, se sont entourés de professionnels de l'éducation à la santé sexuelle, Céline Brockmann, biologiste à la Faculté de médecine de Genève et Caroline Jacot-Descombes, directrice adjointe de SANTÉ SEXUELLE SUISSE et de médecins des HUG, Jasmine Abdulcardir, Michal Yaron et Arnaud Merglen.

Par le prisme de leur discipline respective, en l'occurence la pédiatrie et la gynécologie dont celle des adolescentes, et leur expérience sur le terrain, la professeure Jasmine Abdulcardir, la docteure Michal Yaron et le docteur Arnaud Merglen ont apporté un éclairage précieux et une validation scientifique. Cette interdisciplinarité médicale dans la relecture de l'ouvrage a permis de couvrir de manière didactique et dans un langage inclusif, tout ce qui à trait à la santé sexuelle en 2020. 

Les professionnels ayant participé à l'actualisation de cette nouvelle édition sont membres du programme scientifique Sciences sexes identités (SSI) dont la mission est de promouvoir la santé sexuelle de manière scientifique, pluridisciplinaire, sexe-positive et inclusive, dans le but de déconstruire les méconnaissances et les tabous pouvant contribuer aux discriminations et violences liées au sexe, au genre, et à l’orientation sexuelle et affective. SSI est soutenu par la Fondation privée des HUG. 

Pour en savoir sur les professionnels du programme SSI : 

  • Dre Céline Brockmann, biologiste, adjointe scientifique en Faculté de médecine, co-directrice du Bioscope, co-fondatrice du projet Sciences sexes identités à l’Université de Genève.
  • Pre Jasmine Abdulcadir, médecin adjointe agrégée, responsable de l’Unité des urgences gynéco-obstétricales et de la
    Consultation mutilations génitales féminines aux HUG et co-fondatrice du projet Sciences sexes identités.
  • Dr Arnaud Merglen, médecin adjoint agrégé, service de pédiatrie générale et spécialiste de la médecine de l’adolescence aux HUG. Membre du COPIL du projet Sciences sexes identités.
  • Dre Michal Yaron, médecin adjointe agrégée, responsable de la consultation ambulatoire de gynécologie et de gynécologie pédiatrique et des adolescentes aux HUG. Membre du COPIL du projet Sciences sexes identités.

Découvrir d'autres projets : en savoir plus