contexte

La maladie d’Alzheimer se caractérise par un dépôt anormal de protéine Tau et de plaques amyloïdes, causant la mort des cellules neurales dans le cerveau. Elle peut être mesurée par des examens d'imagerie médicale PET-SCAN, ainsi que par l’analyse des protéines contenues dans le liquide céphalo-rachidien. Ces techniques performantes sont cependant encore insuffisantes pour dépister la maladie à un stade plus précoce, avant l’apparition de symptômes évidents. 

 

Projet

Ce projet de recherche consiste à utiliser des algorithmes de diagnostic bien particuliers, s’appuyant sur la composition du plasma couplée à l’imagerie cérébrale. Il vise à mieux renseigner sur le stade et la progression de la maladie et donc à pouvoir prédire le déclin cognitif chez les patients.

 

chefs de projet

Professeure Valentina Garibotto, Médecin-cheffe de service, Service de médecine nucléaire et imagerie moléculaire, Département diagnostique, Hôpitaux universitaires de Genève & Professeure associée, Département radiologie et informatique, Université de Genève

Professeur Giovanni Frisoni, Médecin adjoint agrégé, Service de gériatrie et réadaptation, Département de réadaptation et gériatrie, Hôpitaux universitaires de Genève & Professeur ordinaire, Département de réadaptation et gériatrie, Université de Genève